Contrast’Art : le grand combat d’une minuscule galerie à Marrakech

Contrast’Art : le grand combat d’une minuscule galerie à Marrakech

Une galerie est avant tout une affaire de passion et d’engagement. C’est choisir d’être au cœur de la création en constituant le lien indispensable entre l’artiste et la société. Un lien tissé par la sincérité de l’œuvre et l’authenticité issue de l’amour pour l’art, du respect envers l’autre, et parfois, de la volonté de faire bouger les choses.

C’est dans cet esprit que Sanaa El Younsi et Youssef Aït Bouskri entendent inscrire Contrast’Art dans l’espoir d’enrichir le paysage culturel de la ville de Marrakech et au-delà. Un songe désormais possible grâce au concours et à l’enthousiasme d’artistes talentueux comme Zineb Benjelloun, Lahcen Iwi, Aïcha El Beloui, Ramia Beladel, Hicham Bellaghzal, Abdelhaq El Youssi, Mouad Abdoulhana, Yann Chatelin, Redouane Aziz et le collectif Skefkef. Tous ont fait confiance à Contrast’Art pour exposer leurs œuvres « petit format » (peintures, sculptures, photos, objets insolites…) à prix accessible.

contrast-art-marrakech-01

Aujourd’hui plus que jamais, nos deux Contrast’Artistes Sanaa et Youssef sont convaincus que l’art n’est la petite affaire de personne en particulier et qu’il est temps d’abolir les frontières et de narguer l’establishment. Le tout dans une galerie minuscule de 15 m2 (humour oblige) prête à se dresser contre le trop facile, le surfait et l’inaccessible. Contrast’Art, entendre l’art en Contrast’ avec le déjà­vu, Contrast’ avec le tout­ fait, Contrast’Art avec les lourdeurs d’esprit et les pesanteurs de style.

Contrast’Art (étymologie oblige) est avant tout un « combat » contre l’art qui se prend trop au sérieux. Art pédant et oublieux de son histoire. Démocratiser le monde de l’Art en bousculant les idées reçues n’est pas un objectif facile. Pour autant, rien ne pourra décourager Sanaa et Youssef tant ils ont foi dans leur mission et dans les artistes. En espérant que la « grandeur » artistique de ces derniers saura transcender la « petitesse » de l’espace d’exposition. « Petit poisson deviendra grand », disait le poète.

contrast-art-marrakech-02

Contrast’Art se distingue enfin par sa volonté de resserrer les liens entre l’art et la société. En vue d’une démocratisation de l’art sous toutes ses formes, l’espace d’exposition se veut également espace de rencontre, d’apprentissage et d’incitation à la réflexion. La finalité tant de créer, encore et toujours, des possibilités de vie.

No Comments

Post a Comment