Zikaron : Le dilemme identitaire d’une artiste résolument tournée vers l’avenir

Zikaron : Le dilemme identitaire d’une artiste résolument tournée vers l’avenir

L’artiste peintre Chama Mechtaly exposera ses oeuvres au complexe culturel Sidi Belyout à Casablanca du 1er au 8 juillet. Le public casablancais aura donc l’occasion de découvrir le travail de l’artiste autodidacte qui a déja exposé de nombreuses fois aux Etats-Unis où elle poursuit ses études en relations internationales. Chama devient passionnée par la femme judéo-amazigh après une crise identitaire qui a suivi la découverte de ses origines amazighes et juives.  Ayant grandi avec une identité arabo-musulmane, elle se trouve dans un dilemme : celui de réconcilier deux identités constamment en conflit. Elle adopte la peinture pour exprimer la complexité de l’identité nord-africaine et essayer de casser l’image homogène de cet identité qui a été dressée par les orientalistes européens et le mouvement nationaliste arabe. La peinture lui permet de réapprendre l’histoire du Maroc et de retrouver sa propre identité.

Son travail invite juifs et musulmans d’origine Nord-Africaine à briser le mur de différence qu’ils ont créé entre eux et de rétablir des liens fraternels. L’artiste exposera deux séries de tableaux abstraits inspirée par son voyage à travers des villages Amazighs, de Assfalou à Aït Bougmez, à la recherche des traces de l’histoire judéo-amazighe. Elle exposera également une série de tableaux figuratifs de femmes pour lesquels elle a a un penchant assez particulier. «C’est très important pour moi de peindre ces femmes parce qu’elles ont un statut que j’appelle “The triple minority” ou “minorité triple” vu qu’il s’agit d’abord de femmes, puis d’Amazighes dans un état arabisé, et enfin, de juives dans un pays Musulman. Pourtant, ces mêmes femmes ont tant contribué à la culture et l’identité de notre pays tel que l’on le connait. Il est important aussi que les jeunes de mon âge aient accès à cette histoire d’un Maroc aux identités multiples pour qu’il ne tombent pas dans l’extrémisme en pensant que le Maroc a toujours été un pays de musulmans seulement. C’est pour cela que le complexe culturel de Sidi Belyout est un parfait endroit ! Les jeunes peuvent le trouver facilement et y accéder gratuitement!” nous explique Chama avec conviction et passion.

zikaron-chama-mechtaly

L’artiste a exposé en solo plusieurs fois aux Etats-Unis dans des universités, des centres de recherches et au congrès islamique américain. Elle fut également l’invitée de festivals d’arts créatifs, du festival du film Juif de Boston et du musée des beaux arts de Boston pour parler de l’identité judeo-amazighe. Le vernissage va avoir lieu le 1er juillet à partir de 21h00. L’exposition quant à elle se prolongera jusqu’au 8 juillet.

No Comments

Post a Comment