La Nuit blanche du cinéma et droits de l’Homme

La Nuit blanche du cinéma et droits de l’Homme

L’Association des rencontres méditerranéennes du cinéma et des droits de l’Homme (ARMCDH) organise la quatrième édition de la Nuit blanche du cinéma et des droits de l’Homme sur le thème « Migration », les 26 et 27 juin 2015 sur l’esplanade de la Bibliothèque Nationale du Royaume du Maroc (BNRM). Après « les Printemps arabes », « les droits des Femmes » et « la Justice », la question de la migration vient aussi au cœur des débats concernant la liberté, la dignité humaine et la citoyenneté. Cette thématique montre, une fois de plus, comment le regard cinématographique engage la réflexion sur les droits humains.

Comme à l’accoutumée, vendredi 26 juin, la Nuit blanche cinéma et migration commencera par une veillée de projection des films en plein air de 20h00 jusqu’au lever du soleil. Des fictions, documentaires et films animés sont programmés représentant cinq pays (Belgique, France, Maroc, Italie, Palestine) :

  • Une girafe sous la pluie de Pascale Hecquet (Belgique).
  • Nos mères, nos daronnes de Bouchra Azzouz (France).
  • Aji-bi, femmes de l’horloge de Raja Saddiki (Maroc).
  • Terraferma d’Emanuele Crialese (Italie).
  • On the Bride side de Antonio Augugliaro, Gabriele Del Grande et Khaled Soliman Al Nassiry (Palestine / Italie).
  • Samba de Éric ToledanoOlivier Nakache (France)

Le lendemain de la nuit blanche, samedi 27 juin à 21h30, l’auditorium de la Bibliothèque Nationale du Royaume du Maroc (BNRM) accueillera la table ronde sur le thème ‘les migrants face aux Etats’ qui abordera avec d’éminents intervenants la question de la migration de différents points de vues : développement, représentations et politiques des Etats. Sont attendus: Aminata Traoré (femme politique, militante altermondialiste et ancienne ministre de la culture du Mali), Peggy Derder (historienne, auteure du livre Idées reçues sur les générations issues de l’immigration), Mehdi Alioua (sociologue, enseignant-chercheur à l’Université internationale de Rabat – UIR et président du Groupe antiraciste de défense et d’accompagnement des étrangers et migrants – GADEM), et Ana Fonseca Chef de Mission de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) au Maroc . Il convient de rappeler que l’ARMCDH a été créée en 2010, ayant comme mission de promouvoir la culture des droits humains à travers le cinéma.

 

No Comments

Post a Comment