FIDADOC #7 : Le Prix TV2M attribué à « Bla Cinema » de Lamine Ammar-Khodja (Algérie/France)

FIDADOC #7 : Le Prix TV2M attribué à « Bla Cinema » de Lamine Ammar-Khodja (Algérie/France)

A l’occasion de la cérémonie de clôture de la 7ème édition du Festival International du Documentaire d’Agadir, la chaîne publique TV2M, partenaire officiel de l’événement, a attribué son prix coup de cœur à l’algérien Lamine Ammar-Khodja pour son film « Bla Cinéma ». Une jolie ironie pour ce jeune réalisateur qui interroge dans son film les passants sur le cinéma, ou plutôt l’absence de cinéma pendant la rénovation du Sierra Maestra à Alger.

Petit à petit, avec sa caméra discrète, on découvre les aspirations des algérois sur des thématiques plus globales ; ils questionnent ainsi le sens de l’état, la place de la culture, de la politique ou encore la liberté. Avec humour et subtilité et à travers des dialogues spontanés et des situations improvisées autour de la vie, du temps, du pays, ce jeune algérien engage une réflexion sur le cinéma et dresse un portrait informel de la ville d’Alger et de ses habitants.

« Avec une écriture filmique très libre et sans développement de dramaturgie, le film prend une certaine cohérence assez rapidement ; et c’est ce champ de liberté qu’a voulu récompenser 2M » a déclaré Réda Benjelloun, Directeur du Documentaire de la chaîne.

Cette récompense suppose entre autre la diffusion du film dans la case documentaire « Des Histoires et des Hommes », diffusée le dimanche soir en prime time depuis quatre saisons. Un choix d’autant plus important que 2M est la 1ère chaîne maghrébine en terme d’audience et est extrêmement regardée en Algérie. En 2012 déjà, elle était la seule chaîne de la région à diffuser « El Gusto » de Safinez Bousbia (France/Algérie/Irlande). « Culture pour tous, citoyenneté active, et ouverture sur le monde », tels sont les mots de Réda Benjelloun pour qualifier la case documentaire, parti-pris inédit dans le pourtour méditerranéen placé au cœur de la mission de service public de la chaîne et qui réalise de véritables records d’audience.

Cette année, « Bla Cinema » représente pour 2M un écho vivifiant aux problématiques des marocains face à la culture. Véritable vecteur de proximité, le cinéma du réel permet ainsi de créer des ponts entre les peuples en leur montrant qu’ils partagent finalement souvent la même réalité et que là où la politique les sépare, la culture les rapproche.

No Comments

Post a Comment