[ #Skefkef 4 ] Day 7 : le dernier jour de la résidence

d

[ #Skefkef 4 ] Day 7 : le dernier jour de la résidence

Juste regarder Okacha faire son travail c’est déjà une performance et un show en lui même. Okacha va vraiment nous manquer… et comme toutes les bonnes choses, nous arrivons à la fin de notre petite aventure. Cette résidence est finie ! Nous avons fait beaucoup de réflexions sur l’avenir de ce projet et nous sommes sortis avec la même conclusion. Ce projet va continuer quelque soit les problèmes que nous allons affronté et auxquels nous sommes déjà confronté. L’espoir est là. Peut- être qu’on est épuisé physiquement, nos ressources sont limitées, mais nous sommes toujours là, vivants et plein d’espoir. Les opportunités, c’est nous qui les créont !

J’ai tiré beaucoup de conclusions et d’enseignements pendant cette résidence et je crois que je vais revenir sur le sujet. J’aimerai aussi expliquer au lectorat pourquoi cette chronique et cette couverture que nous avons réservé à cette résidence s’est faite en langue française au lieux de la darija, langue avec laquelle est écrite skefkef. C’est juste une contrainte technique du fait que je maitrise mieux le clavier en latin qu’en lettres arabes, ça n’a rien de snob, ni autre explication loufoque.

Si vous faites la recherche sur comment former une équipe de projet vous allez trouver beaucoup de littérature. Toutefois, j’aimerai partager avec vous les best practices qu’on utilise chez nous, chez Open Taqafa, et pour Skefkef en particulier :

  • Etre transparent : les gens ne travaillent pas toujours pour l’argent, ils travaillent aussi pour d’autres raisons, mais les questions d’argent doivent être claires, les décisions doivent être claires… vous devez être transparents, les gens vont vous suivre parce qu’ils savent dans quel bateau ils se sont embarqués.
  • Nous sommes une équipe pas un management et des subordonnées : Les équipes sont plus productives et s’intègrent très facilement quand ils ont un soutien clair du “management” et ne faites pas le management surtout pas le head of ou le chef.
  • Faites en sorte que les gens deviennent autonomes : l’autonomie et faire le travail sans que vous soyez là est très important quand vous allez leur donner un accès aux ressources. C’est des ressources qu’ils doivent utiliser et déployer et ils ne peuvent le faire que s’ils sont autonomes
  • Faites en sorte que votre équipe ait la même vision : vous devez consolider la vision, être claire sur l’explication des objectifs, comme ça le follow-up est facilité et vous allez avoir un bon rendu avec moins de d’allers et retours.
  • Sachez qu’il y a des gens qui ont besoin d’un dictateur pour travailler : ces gens là vous n’avez pas besoin d’eux, parce que les gens qui ont besoin de pression, etc. ce ne sont pas des gens fait pour la création. D’ailleurs l’obligation de produire qui émane de la pression mène à l’aliénation.
  • La flexibilité : dans le domaine créatif vous devez  savoir vous adapter et vous devez être créatifs parce qu’il y a des concepts qui ne veulent pas sortir des fois, donc vous devez trouver des solutions.
  • Les collaborations : même si on est une BD et que les gens livrent des planches et des illustrations, on favorise beaucoup les collaborations entre bédéistes mais aussi entre scénaristes et bédéistes. Cela donne souvent des mélanges détonnants !

Bon c’était là quelques points qu’il fallait cité. Sinon, il y a des méthodes plus orientés mangement classique. Vous pouvez les trouvez en ligne avec une petite recherche et de la chance. Voilà la chronique quotidienne :

le soucis du détails c'est la plus grande préoccupation de simo je suis tomber amoureux de son travail et du style de son pote Fakherd Eddine ces deux gars sont vraiment trop forts en terme de dessins

Le souci du détail. C’est la plus grande préoccupation de Simo. Je suis tombé amoureux de son travail et du style de son pote Fakhr-Eddine. Ces deux gars sont vraiment trop forts en termes de dessins.

nous avons eu une très belle visite de Khalid le fameux chanteur du groupe Haoussa et on a échangé avec lui d'une manière très approfondie

Nous avons eu une très belle visite, celle de Khalid, le fameux chanteur du groupe Haoussa. On a échangé avec lui d’une manière très approfondie. On croit que le groupe sera présent dans les prochains numéros de Skefkef. En tout cas Khalid le sera sans faute avec du texte et/ou autres choses.

Aicha et Mehdi ont formé la team ideal du maquettage et ils ont commencé a donné vie au 4éme numéro j'écris ça avec plaisir et avec beaucoup d'émotion c'est vraiment très touchant de faire ce travail et de voir ce 4 éme numéro naitre

Aicha et Mehdi ont formé la team ideale du maquettage et ils ont commencé à donner vie au 4ème numéro. J’écris ça avec plaisir et avec beaucoup d’émotion. C’est vraiment très touchant de faire ce travail et de voir ce 4 ème numéro naître enfin après tant d’efforts.

Nous avons aussi eu Sabrina une jeune journaliste qui couvre pas mal de choses qu'on fait heuresement ou malheuresement pour des supports étrangers, on aimerait la remercier pour l'énorme travail qu'elle fait pour notre collectifs

Nous avons aussi eu Sabrina. Une jeune journaliste qui couvre pas mal de choses qu’on fait, heureusement ou malheureusement pour des supports étrangers. On aimerait la remercier pour l’énorme travail qu’elle fait pour notre collectif.

Notre Salah National s'est encore pris en flagrant délit entrain de prendre sa sieste il est normal qu'il se fatigue après tout le travail qu'il fait

Notre Salah national est encore pris en flagrant délit en train de faire sa sieste. Il est normal qu’il soit fatigué après tout le travail qu’il fait.

Merci et suivez nos prochain projets

Merci et suivez nos prochain projets !

No Comments

Post a Comment